Chalon-sur-Saône Au Maroc, elles aident les victimes du séisme à reconstruire un avenir

, Chalon-sur-Saône Au Maroc, elles aident les victimes du séisme à reconstruire un avenir
, Chalon-sur-Saône Au Maroc, elles aident les victimes du séisme à reconstruire un avenir

Une délégation de l’association chalonnaise APAiL (Amitié – partage – aide – logistique matérielle et morale), composée de la présidente Solange Chevat et de deux autres bénévoles, Paulette Burck et Chantal Kraft, s’est rendue au Maroc du 7 novembre au 7 décembre, après le terrible tremblement de terre survenu dans l’Atlas le 8 septembre 2023. Les Chalonnaises ont séjourné dans des régions où la solidarité s’est organisée afin de survivre.

« Avant de nous rendre sur place, souligne Solange Chevat, APAiL avait déjà expédié tous les vêtements et couvertures que les amis de l’association nous ont remis dans d’immenses “sacs de bled”. Pour qu’ils passent les contrôles à la douane sans problème, par-dessus, nous avons mis tout le matériel de couture collecté, du matériel scolaire et quelques jeux pour enfants. »

Une situation qui « dépasse l’imagination »

Sur place, l’émotion est forte, le désastre « dépasse l’imagination ». Après quatre heures de routes et pistes, Solange relate non sans émotion : « Face aux maisons effondrées, basculées au bord d’un ravin, devant ces villageois qui se sont organisés près des ruines sous des tentes pour affronter un hiver déjà présent et rigoureux, notre émotion est grande. Les femmes résignées et courageuses nous ont raconté l’horreur et fait partager leur quotidien. La plupart de leurs animaux ont disparu. Il a fallu davantage de couvertures, des chaussures car il faisait froid. Nous sommes retournées deux semaines après avec des chaussures achetées dans le souk d’Agadir, et des poules/coqs achetés dans la campagne ainsi que des grillages, poteaux, crochets, pour démarrer un élevage. »

Bulle de Femmes

« Notre action s’est déroulée en plusieurs phases avec la création de Bulle de Femmes à Dcheira, ville proche d’Agadir où ne va aucun touriste, et avec de nombreux cas sociaux. Bulle de Femmes, c’est un centre de formation pour les femmes qui après évaluation, reçoivent une attestation en fin de cycle (et peuvent trouver un emploi), dans une maison neuve avec un étage, mise à disposition par la commune, , en banlieue de Dcheira. APAiL a fait installer l’électricité (compteur…) et a procédé à la mise en route de plusieurs ateliers pour les femmes (achat de meubles, matériel, installation d’une cuisine). Depuis septembre, fonctionnent ainsi plusieurs ateliers de couture, alphabétisation, pâtisserie, avec un coin enfants et cour, et nous prévoyons le décor des murs extérieurs. Une association locale partenaire, qui n’a aucun moyen financier, recrute des animatrices et demande des subventions à l’État pour les rémunérer. APAiL a pu ainsi créer plusieurs emplois. »

« Dissuader les jeunes des rues à venir en France »

Une autre action a été conduite auprès des jeunes des rues (orphelins de père ou de mère ou des deux) qui rêvent de venir en France. Solange Chevat poursuit : « Nous avons beaucoup parlé avec eux pour les dissuader car des idées fausses sont véhiculées, pour nourrir leur rêve et il faut leur expliquer la réalité des faits. Ces jeunes suivent des cours pour réintégrer un centre de formation ou une école. Nous préférons les aider à rester et vivre décemment dans leur pays, ne pas les laisser se déraciner. Nous achetons et offrons du matériel scolaire et deux vêtements à chacun, pour les valoriser et les encourager. »

Revenue en France, Solange Chevat garde des souvenirs forts d’amitié et de solidarité, et nourrit déjà d’autres projets : ajouter des ateliers à Bulle de Femmes et mettre en place un élevage de moutons (qu’il sera possible de parrainer) dans un autre village de l’Atlas. Solange conclut en soulignant : « Des membres apportent sur place, toujours à leurs frais, aux plus démunis, une aide pour qu’ils puissent vivre décemment. Notre devise n’a pas changé depuis 1995 ! »

Pour contact APAiL : apailchalon@gmail.com. Pages Facebook : APAiL Solidarité Maroc.

L’article original a été reconstitué du mieux possible. Pour émettre des remarques sur ce post concernant le sujet « Terres-de-Saone » veuillez utiliser les contacts affichés sur notre site. Le site cc-terresdesaone.fr est fait pour créer différents articles autour du thème Terres-de-Saone développées sur la toile. cc-terresdesaone.fr vous a reproduit cet article qui débat du sujet « Terres-de-Saone ». Il est prévu divers développements autour du sujet « Terres-de-Saone » dans peu de temps, on vous incite à visiter notre site plusieurs fois.